A’Haré Mot, Kedochim

La Paracha de la Semaine

A’Haré Mot, Kedochim
(Lev 16 :1-20:27)

22 Avr 2018 - 29 Avr 2018

 

Crédit image:
Ahuva Klein

A la suite du décès de Nadav et Avihou (cf. paracha Chemini) , D.ieu met en garde contre toute entrée intempestive dans le sanctuaire.
Seul le Cohen Gadol (le Grand Prêtre) peut, une fois l’an, à Yom Kippour pénétrer dans le Saint des Saints pour y offrir l’encens.
Un autre trait du service du Jour du Pardon est le tirage au sort entre deux boucs auquel il est procédé :
L’un est offert en sacrifice à D.ieu tandis que l’autre, chargé de toutes les fautes des enfants d’Israël sera envoyé dans le désert ;
La paracha enjoint également de n’apporter de sacrifices qu’au Temple et interdit formellement, la consommation du sang. Elle énonce les différentes formes d’inceste et de relations prohibées.



La paracha Kedochim commence par cette injonction :
"Soyez saints, car Je suis saint, Moi, l’Eternel votre D.ieu ". A sa suite sont énoncées de nombreuses mitsvot (commandements) par l’accomplissement desquelles le Juif se sanctifie et établit un lien avec la sainteté de D.ieu .
Sont rappelés le respect du à la mère et au père, celui du Chabbat, la prohibition de l’idolâtrie. Les restes des moissons et des vendanges doivent être laissés à la disposition des pauvres. Sont posés le principe de l’égalité de tous devant la justice, l’impératif de l’exactitude des poids et mesures, garant de l’honnêteté des transactions, l’égard du à l’étranger...
Les lois relatives à la morale sexuelle sont précisées et le caractère sacré de la vie affirmé.
C’est aussi dans la paracha Kedochim qu’est exprimé le principe que Rabbi Akiva qualifie de cardinal et dont Hillel dit qu’il contient la Torah toute entière : " Aime ton prochain comme toi-même ".