Sefer Hamitsvot

Vue par mois
Par mois
Weekly View
Par semaine
Daily View
Aujourd'hui
Sefer Hamitsvot

Notons que bon nombre de ces lois ne sont pas la halakha, c'est-à-dire la pratique observée dans les communautés juives. Elles ne sauraient donc en aucun cas être prises comme référence. Veuillez noter également que cette version est un premier essai qui fera l'objet de corrections ultérieures.

1 Tamouz 5778 | Jeudi, 14 Juin 2018

Cours N° 261

Mitsva positive N° 181 :
Il s'agit du commandement nous enjoignant de briser la nuque d'une génisse si nous trouvons un mort dans un champ, dont on ne connaît pas le meurtrier, comme il est dit: "Si l'on trouve... un cadavre en plein champ".
Il s'agit de la loi de la génisse à la nuque brisée. Les dispositions relatives à ce commandement sont expliquées dans le dernier chapitre du Traité Sota.

Mitsva négative N° 309 :
C'est l'interdiction qui nous a été faite de semer et de labourer le bas-fond sauvage où on a brisé la nuque de la génisse, ainsi énoncée dans la Torah: "...où on ne labourera ni ne sèmera..." Celui qui la transgresse est passible de la bastonnade.
Dans la Guemara de Makkoth, en énumérant ceux qui sont passibles de la bastonnade, nos Sages se sont demandé: "Pourquoi ne pas inclure également [dans cette énumération] celui qui sème dans le bas-fond sauvage puisque nous avons la prohibition: "...où on ne labourera ni ne sèmera...?" Il en résulte clairement que [la défense précitée de labourer et de semer] constitue un seul commandement négatif et [que sa transgression] rend passible de la bastonnade.
Les dispositions relatives à ce commandement ont été exposées à la fin de Sota.

Mitsva négative N° 298 :
Il nous est interdit de laisser des sources de danger ou des obstacles dans le domaine public et privé, pour éviter qu'ils ne soient la cause d'accidents mortels pour des hommes. Cette prohibition est énoncée dans la Torah en ces termes: "...pour éviter que ta maison soit cause d'une mort..." Le Sifri s'exprime ainsi: "...tu établiras un appui [autour de ton toit]: c'est un commandement positif; pour éviter que...soit cause d'une mort: c'est un commandement négatif".
Les dispositions relatives à ce commandement ont été exposées au début de Chekalim dans le Talmud de Jérusalem, et en plusieurs endroits de l'ordre Nezikin.

Mitsva positive N° 184 :
Il s'agit du commandement nous incombant d'éloigner toute embûche, tout danger qui pourrait menacer la sécurité de tous les endroits où nous demeurons, c'est-à-dire que nous devons construire une barrière autour des toits, puits, fossés et endroits similaires pour que personnes n'y ou n'en tombe. Ainsi, chaque élément présentant un danger devra être reconstruit et réparé, de sorte que tout danger soit écarté, comme il est dit: "Et tu feras une barrière autour de ton toit". Le Sifri commente ainsi ce verset: "Et tu feras une barrière autour de ton toit: c'est un commandement positif".
Les dispositions relatives à ce commandement ont été expliquées dans le Traité Baba Kama.