Vue par mois
Par mois
Weekly View
Par semaine
Daily View
Aujourd'hui

10 Iyar 5778 | Mercredi, 25 Avril 2018

'Houmach : Chevii d'Emor avec Rachi
Tanya : Chapitre 47: Vehine... Kemo Chekatouv Leïl
10 Iyar
Vingt cinquième jour de l'Omer

Nous avons coutume de tremper le morceau de pain du "Hamotsi" trois fois dans le sel mais non de verser du sel sur le pain.
Pendant le deuxième jour de Chavouot 5621 (1861), au cours du repas, mon grand-père (le Tséma'h Tsédek) raconta:
“Durant le deuxième jour de Chavouot 5555 (1795), au cours du repas, mon grand-père (l'Admour Hazaken) dit:
"Pendant le deuxième jour de Chavouot 5528 (1768), au cours du repas, mon maître (le Maguid de Mezeritch) dit:
"Et vous compterez pour vous". "Sefartem" (compterez) vient de Sapirout, qui signifie clarté. "Et vous compterez pour vous": il faut que le "vous" soit brillant.
Puis, mon grand-père (l'Admour Hazaken) appuya sa tête sur ses bras et commença à chanter la mélodie aux quatre mouvements, avec une grande ferveur. Ensuite, il leva la tête et dit, avec un ton interrogatif:
"Comment faire que le "vous" soit brillant?"
Immédiatement, il ajouta, avec un ton de réponse:
Avec "sept semaines" entières, en affinant les sept attributs du sentiment. Car chacun inclut en lui les sept autres. Ils peuvent ainsi devenir "sept Chabbats". En effet, le Chabbat, par nature, ne nécessite aucun affinement.”
(La Torah, en effet, commandant le compte de l'Omer, utilise, pour désigner la semaine, le terme de Chabbat et non le mot usuel de Chavoua. Le Chabbat, en effet, possède intrinsèquement l'élévation, à la différence des jours de semaine qui placent l'homme en contact avec les attraits du monde.)